Menu

Un tir groupé en hommage

Un an après la disparition de nos amis Patrick Fontaine et Olivier Selva, nous nous retrouvons à Annecy pour participer à la 4ème édition du Rallye du Mont-Blanc Historique. Une soixantaine de voitures est au départ avec d’excellents équipages de régularité. Ca commence mal pour Thierry Langlet et Jean-Pierre Samyn : Thierry a le dos bloqué, il est contraint à l’abandon et remonte sur Reims dès vendredi matin. Comme l’an passé, une pluie soutenue inonde le parc fermé en ce vendredi matin. Toutefois la pluie se calme le vendredi après midi et nous prenons le départ à partir de 18 h 30 sous un ciel mitigé. direction le massif du Semnoz pour y disputer une boucle de 150 kms environ avec 3 spéciales au programme.

Lorsque nous arrivons au départ de la première spéciale, le Clergeon, une surprise nous attend : aucune voiture n’a encore pris le départ ce celle-ci. La gendarmerie est en train de vérifier que tout est bien en place en terme de sécurité. Nous perdrons 3/4 d’heure dans cette affaire et surtout, la pluie se met à tomber. La route s’élevant, nous rencontrerons également du brouillard. Didier Buhot et Jean-Marie Biadatti signent le 3ème temps, Jean-Guy Monmarthe et Christophe Durand le 7ème. Le brouillard sera encore plus dense dans la spéciale suivante, celle du Sapenay où les meilleurs d’entre nous seront Alain Champilou et Pascal Laurent 7ème. Curieusement, nous ne rencontrons aucun brouillard dans le Semnoz mais la pluie est toujours présente, cette fois Frédéric Magdziarek et Philippe Lhomme sont en 19ème position dans cette spéciale, qui commençera également avec retard pour les mêmes raisons que la première. Retour vers 0h30 pour tous nos équipages sans encombre. Didier jubile, il est devant Fred. Alain pilote et fait son assistance en même temps : Problème de bougies, d’essuie-glace, de trip, etc... un vrai Mac Gyver !

Samedi matin, il pleut toujours, mais faiblement et la pluie finira par arrêter. 320 kilometres sont au programme. Une nouvelle spéciale est au programme en ce début de matinée, Les Esseyrieux au tracé asse rapide. Jean-Guy et Christophe y signent le 2ème temps, Jean-Jacques Compas et Sabrina De Castelli le 3ème, Gérard Agnesina et Nicolas Guiset le 5ème. Nous prenons ensuite la direction de Bisane, célèbre spéciale, que nous parcourons 2 fois dans la journée. On retrouve aux avant-postes Frédéric et Philippe 2ème, Jean-Jacques et Sabrina 3ème, Jean-Guy et Christophe 4ème, Alain et Pascal 6ème, Gérard et Nicolas 10ème, nos équipages sont décidément dans le rythme. C’est ensuite la redoutable spéciale de Fort du Mont avec son revêtement dégradé, sa descente difficile, et surtout - avec toute cette pluie - son gras-mouillé en sous-bois. Ici Didier et Jean-Marie sont 1er, Jean-guy et Christophe 2ème, Jean-jacques et Sabrina 4ème, Alain et Pascal 8ème. Retour à Faverges pour une halte d’une petite heure. Le trafic est dense aux abords du CH, Jean-guy et Christophe pointeront 1 minute en retard. Globalement, il faut rouler de manière soutenue sur le routier car le timing est serré.

Nous repartons en début d’après midi pour une nouvelle boucle vers Bisane, où Didier et Jean-Marie signent le 2ème temps, Jean-Guy et Christophe le 2ème, Frédéric et Philippe le 4ème. Un petit coup de gras-mouillé dans Fort du Mont avec encore cette fois le meilleurs temps pour Didier et Jean-Marie, la 4ème place de Alain et Pascal, la 5ème de Jean-Jacques et Sabrina et la 7ème de Frédéric et Philippe. Nous prenons la direction du Massif du Semnoz pour aller y disputer la dernière spéciale, la Relax. Le ciel est noir, nous terminerons si l’on peut dire "en beauté" avec un orage mémorable dans cette spéciale toute en montée où nos équipages s’illustrerons encore malgré la difficulté : Jean-Guy et Christophe sont 3ème, Frédéric et Philippe 4ème, Didier et Jean-Marie 5ème, Jean-Jacques et Sabrina 7ème, Alain - encore lui - devra changer une roue encore ici... Retour vers Annecy sous la pluie. La ville est encombrée, générant un peu de stress, car le timing est serré et il est difficile de se frayer un chemin à travers les encombrements. A l’arrivée, les organisateurs décideront de neutraliser ce dernier pointage. A noter que tout au long de l’épreuve nous trouverons le long des routes deux membres du club qui étaient venus nous soutenir en la personne de notre vice-président Jean-François Tabala venu avec femme et enfant, ainsi que Lionel Lassaux. Même si nous avons rarement eu le temps de nous arrêter, c’était très agréable de les voir ici.

Un bilan positif pour notre team avec toutes les voitures à l’arrivée, dans le top 15 et un podium à la clé :

- 3e- Didier Buhot - Jean-Marie Biadatti - Ford Shelby 350 GT
- 6e- Frédéric Magdziarek - Philippe Lhomme - Porsche 911
- 8e- Alain Champilou - Pascal Laurent - Opel Kadett GT/E
- 10e- Jean-Guy Monmarthe - Christophe Durand - Alfa Roméo Sprint GTV
- 14e- Jean-Jacques Compas - Sabrina De Castelli - Porsche 914/6
- 15e- Nicolas Guiset - Gérard Agnesina - Porsche 911

La victoire revenant à Charles et Marie-Claude Firmenich. Lors de la remise des prix, une minute de silence sera dédiée à Olivier et Patrick. Nous remettrons ensuite l’unique Trophée Patrick Fontaine et Olivier Selva - une coupe de champagne géante accompagnée d’un Jéroboam de Champagne - à Jean-François Pachet et Marc Braisson. Pour cela, tous les membres du Team présents sont montés sur scène, ainsi que Philippe Vaness et Jean-Claude Peugeot de l’ASAC Mont-Blanc et Jean-Claude Leuvrey de l’ASAC Champagne, avec qui nous avons partagé tant de chose depuis l’an passé et qui avaient été d’un grand soutien dans cette terrible épreuve que nous avions alors traversée.