Menu

Tour de Corse historique 2011 : 11ème édition

L’équipage vainqueur du Monte Carlo en 2006, avec leur magnifique Porsche 914 de 1970, s’est reformé pour aller défier les pilotes inscrits au Tour de Corse historique. Nous voulons bien sûr parlés de nos amis Jean-Jacques COMPAS et Didier BUHOT qui, pour cette nouvelle collaboration, ont choisi une autre voiture de prestige : la Ferrari 308GTB Groupe B. Les derniers préparatifs ont eu lieu cette semaine, la voiture est désormais prête et chargée pour prendre la route dans la nuit. Ils seront ainsi certains d’être bien à l’heure pour les vérifications administratives dans la salle de la mairie de l’Ile Rousse qui auront lieu ce mardi 4 octobre. Pour tous ceux qui seront sur place, vous pourrez les encourager dès 14h15 où ils sont attendus sur le parking Napoléon, en plein centre ville de l’Ile Rousse, pour les vérifications techniques.

1ère étape

La 11ème édition du tour de Corse a commencé ce mercredi 5 octobre. Ce sont près de 200 participants qui sont partis de l’Ile Rousse pour rejoindre Porto en fin de journée. Cinq spéciales ont ponctué leur journée. Néanmoins, la première ES entre Petra Moneta et Castra a du être annulée à cause du public en trop grand nombre sur les bords de route. En ce qui concerne le classement VHC au terme de cette 1ère étape, Philippe Gache finit premier, il est suivi à 1min12 par Dominique Depons et à 1min27 par Jean-Claude Andruet. Selon les derniers résultats VHRS, la bataille fait rage en haut du classement, les 40 premiers équipages n’ont pas plus de 100 points de pénalité. Il semble cependant que la dernière spéciale de la journée, Notre dame de la Serra, longue de 28,23km, était nettement plus difficile que les précédentes, étant donné le nombre de pénalités accumulés par chacune des équipes au terme de cette ES. Nous avons pu découvrir avec plaisir que notre équipage JMW Racing en course s’en sort bien avec seulement 56 points de pénalité au terme des 4 spéciales (8 dans la 2nde ES, 6 dans la 3ème ES, 8 dans la 4ème ES et 23 dans la 5ème ES). Ils finissent cette première journée à la 27ème place. Nous avons pu remarquer également que la notoriété de notre pilote lui a permis de s’attribuer un petit pseudo ! Nous voulons bien-sûr parler de Jean-Jacques Compas, alias « Jack Russel » !

2ème Étape

Au cours de cette seconde étape, les équipages ont parcouru plus de 230km. Ils sont partis ce matin de Porto pour rejoindre Ota où débutait la 6ème spéciale de ce rallye, longue de 17,85km. À l’arrivée à Marignana, Jack Russel et Didier Buhot comptabilisait 14 points de pénalité, ce qui les plaçait à la 19ème place. La 7ème spéciale entre La Liscia et le col de Sarzoghju (19,43km) a semble-t-il été le point noir de leur journée, étant donné qu’ils ont pris 41 points de pénalité. Par contre cela leur a redonné un bon coup de fouet, où peut être était-ce la pause déjeuner de Suariccio ? En tous les cas, ils finissent la première spéciale de l’après-midi (ES8 : Tavera – Bastelica,16,53 km) à la 1ère place, avec seulement 3 petits points de pénalité au premier CH, ils passent les deux suivants à la dixième de seconde près ! La dernière spéciale de cette journée entre Martini - Fozzano (14,76 km) leur a également été bénéfique pour le classement final de cette 2ème étape, étant donné qu’il la finisse avec 3 points de pénalité. Jean-Jacques Compas et Didier Buhot sont donc à la 30ème place au général affiché ce soir à Propriano, avec 117 points de pénalité. Au terme de cette seconde journée, dans la catégorie VHC, Philippe Gache et Nicolas Rivière (Porsche 911 Turbo) sont toujours premiers. Ils sont suivis par Jean-Claude Andruet qui à bord de sa Porsche 911RSR est tout de même à 2min56, puis par François Padrona au volant d’une Ford Escort qui n’est qu’à 28 secondes derrière. Le second d’hier, Dominique Depons est tombé à la 16ème place du classement, suite au blocage de son frein à main lors de la sortie d’une épingle à cheveu. Patrick Bernadini présent sur les lieux en tant que spectateur est venu à son secours mais l’équipage 14 a tout de même perdu 6 minutes et se retrouve désormais à 8min41 du leader.

3ème étape

Quatre spéciales entre Propriano et Porto Vecchio aujourd’hui pour les équipages encore en course sur ce rallye. En effet, il est intéressant de noter que si dix voitures ont abandonné depuis le début de ce Tour de Corse, elles sont toutes de la catégorie VHC ; les 94 équipages engagés en VHRS répondent toujours tous présents pour le moment. La première spéciale de la journée (ES10), longue de 15,85km, reliant Filitosa à Pila Canale, fut la première du rallye sous la pluie. En effet, quand les participants se réveillent au matin de cette 3ème étape, ils découvrent un ciel menaçant qui laisse rapidement place à une pluie fine, mais parfois battante par endroits. Certains équipages ont dans la précipitation choisi de ne pas changer les pneus, mais d’autres ont pris le temps de mettre des pneus pluie. Il n’est pas certain que ce choix était le meilleur étant donné qu’en fin de matinée, le ciel était déjà dégagé et le soleil avait fait son retour. La 11ème spéciale entre Acqua Doria et Stiliccione était en effet quant à elle totalement sèche. Si nous ne savons pas quel a été le choix de notre équipage JMW Racing, nous avons pu remarquer qu’ils s’en sortent très bien, avec seulement 15 points au terme de cette matinée (11 dans l’ES10 et 4 dans l’ES11). Les deux spéciales de l’après-midi (ES12 : 20,84km entre Pont d’Acoravo et Zerubia et ES13 : 20,75km entre Tirolo et le Col de Bacinu) se sont disputées sur route sèche et là encore Jean-Jacques Compas et Didier Buhot n’ont pris que15 points de pénalité. On les retrouve donc à la 22ème place de cette 3ème étape avec 147 points de pénalité. Dans la catégorie VHC, le spectacle était au rendez-vous, notamment avec Comas qui ne cesse de venir taquiner Gache et finit d’ailleurs la 1ère spéciale de cette 3ème étape en tête, avec 17 secondes d’avance. Dans la seconde, il est toujours à ses talons. Néanmoins, au terme de cette 3ème journée, ce sont trois Porsches qui sont sur le podium, toujours celle de Gache à la première place, puis celle d’Andruet sur la 2nde à 4min22 et enfin celle d’Oreille qui remonte doucement mais sûrement dans le classement et se trouve désormais à six minutes du premier.

4ème étape

Le tracé de la dernière journée de ce Tour de Corse emmenait les participants du sud est, départ de Porto Vecchio, au nord ouest de l’île de beauté, arrivée à l’Ile Rousse, en passant par Aleria. Quatre spéciales étaient prévues au milieu de ces 339km, mais tout comme lors de la première journée, une des spéciales a du être annulée. Néanmoins, les équipages ont tout de même parcouru plus de 55km de spéciales cumulés. La Ferrari 308 GTB Micheletto fait encore preuve d’une belle régularité et sort à Croce (ES14) avec 7 points de pénalité, à Abbazia (ES15) avec 13 points et au col de San Colombanu (ES17) avec 4 points. Jean-Jacques Compas et Didier Buhot finissent donc ce rallye à la 20ème place du général avec 171 points de pénalité et 6ème au classement des véhicules de prestige. Au classement VHRS final, nous retrouvons le couple Chevalier à la première place, avec une Renault R5 Turbo (83 points de pénalité), suivi de près par Rossi et Tarenzi sur une Lancia Flavia Coupé de 1966 avec 84 points, puis par Poller et Brunet, également au volant d’une Renault R5 Turbo, avec 92 points de pénalité. Et sinon, pas de grande surprise au niveau des résultats VHC, ce sont les trois Porsches 911 qui ont mené ce rallye qui se retrouvent sur le podium : Philippe Gache confirme sa place de leader, avec plus de 4min d’avance sur le second, Andruet et Biche. À noter tout de même un très beau rallye pour Alain Oreille qui finit à la 3ème place de ce rallye, à seulement 6min13 de Gache, alors qu’il n’avait pas roulé depuis le RAC de 1995. Il s’est laissé séduire par l’invitation de l’organisateur de cette 11ème édition du Tour de Corse, Yves Loubet, et ne doit pas le regretter à l’heure qu’il est.

PortFolio