Menu

Résumé de la réunion du 30 novembre 2011

Pour cette dernière réunion du JMW Racing de l’année 2011, un invité d’honneur était convié : Didier Herbert, qui a couru auprès d’autres membres du JMW au Rallye historique du Portugal 2011. Un article lui a été consacré dans le dernier Rétrocourse le qualifiant de « débutant heureux » ; en effet malgré ses pannes, il n’a commis aucune grosse faute pénalisante et se retrouve donc à la 37ème place du classement final, ce qui est une place tout à fait honorable pour une première participation à un rallye historique de renommée. Durant ce mois de novembre, deux rallyes ont retenu notre attention du fait de la participation de certains de nos membres :
- Tout d’abord la Coupe de France des Rallyes VHC 2011 où 49 équipages étaient engagés avec pas moins de 17 porsches et pas des moindres, celles d’Andruet, celle de Terriou, et de nombreux modèles affutés telles que la 911 RSR ou la 911 Turbo. Il y avait également d’autres pointures, comme Ragnotti qui roulait à bord d’une magnifique Alpine 1800 et Depons à bord d’une Escort groupe 4, ce qui a permis d’offrir un beau spectacle à tous les fans présents pour cette finale de la coupe de France VHC. Mais nos regards étaient tous tournés vers François Guillemin avec sa fidèle Opel Kadett GTE qui finit 6ème à la fin de la 1ère journée, puis 10ème le samedi soir, ce qui le place à la 8ème place du classement final. En ce qui concerne le classement championnat, François est juste au pied du podium, tandis que son co-pilote, Patrick Charlot, se retrouve à la 3ème place des co-pilotes. Félicitations à tous les 2 !
- Puis le Tour de l’Aisne Historique où de nombreux membres du JMW Racing s’étaient engagés. Comme prévu, les vérifications techniques et administratives ont eu lieu le vendredi 25 novembre en fin de journée au Novotel de Reims-Tinqueux. A ce moment, les équipages ont pu découvrir le guide fourni par l’organisateur expliquant le règlement, le déroulement du rallye et toutes les subtilités des CH, CP(s), TIP( Temps Idéal de Passage) et autre autostart ; et là chacun a pu s’apercevoir rapidement que les pénalités pourraient être copieuses et finalement compromettre le classement. Dès le lendemain matin, les choses sérieuses ont donc commencé avec le premier secteur disputé dans le vignoble champenois. De nombreuses surprises attendaient les participants : tout d’abord l’absence totale de distance partielle, de faux CP bien tentant car très proches de l’itinéraire et des dizaines de changement de direction dans les vignes, parfois extrêmement rapproché, il fallait donc rester très attentif. Il y avait également de la cartographie avec des approximations parfois trompeuses (les cartes Michelin ne sont décidément pas idéales pour faire du rallye cartographique) et des spéciales dans les vignes avec autostart qui en ont trompé plus d’un. De plus, la route était assez grasse par endroits, ce qui n’arrangea rien pour ceux qui avaient déjà pris du retard. Les tons montent, les esprits s’échauffent dans les voitures et quelques discordes éclateront avant la pause de midi. À noter cependant la belle performance de Catherine Oswald et de sa fille Emilie qui pointent en 4ème position au général. Elles avaient pour l’occasion rallié notre Team et ce sont elles les meilleures représentantes à la pause déjeuner ! Après cette halte gourmande au Château de Nesle, les équipages reprennent donc la route, retrouvant sans trop de joie le même type de difficultés que dans la matinée. De plus, à cette période de l’année, la nuit tombe rapidement et les choses ne font que s’aggraver : la cartographie sans échelle devient un véritable casse-tête et le jardinage est semble-t-il de mise pour tout le monde. Il y aura d’ailleurs quelques abandons au sein du JMW Racing avant l’étape de nuit à proprement parlé qui sera remportée avec succès par Didier Buhot et Jean-Marie Badiatti. Mais la majorité des équipages arriva dans les temps pour le dîner organisé au golf de Chamouille. Le dimanche matin, tout le monde est de retour pour les deux derniers secteurs menant à St Quentin. Le premier de 113,93 kms compte deux ZR, une à la carto et une en autostart avec des TIP dont il faut se méfier ; car ces TIP, lorsqu’ils sont à proximité du départ d’une spéciale ou d’un CH, sont de véritables pièges qui cassent le rythme. De plus, il ne faut pas trop flâner entre les spéciales car les liaisons sont rapides et ce serait dommage de pointer en retard dès le début de la journée, surtout que de nouveaux pièges attendent les concurrents. C’est notamment le cas dans le village de Lizy avec un changement de direction portant le même nom à 50 m d’intervalle, mais les familiers de ce rallye ne s’y trompent pas, la même subtilité était déjà présente dans le Road book deux ans auparavant. Cependant les habitudes ne sont pas que piégeuses, le traditionnel buffet d’huîtres et de charcuterie du dimanche matin qui fait la joie de chacun est toujours au programme à Coucy le Château, ce qui permet aux équipages de reprendre un peu de force avant d’attaquer le dernier secteur de 40 kms, essentiellement en cartographie. Cette dernière matinée aura été fatale au Directeur du Rétrocourse, Yves Gallet, qui se voit contraint d’abandonner suite à une fuite du radiateur de son Alpha. Au terme de ce rallye, nous retrouvons donc sur le podium Stephenne Benoit et Michaël Demortier avec leur Opel Ascona à la première place, tout comme l’année dernière, puis Jean-Marie Bierling et Raymond Collovald à la seconde place et enfin Jean-Pierre Santin et Michel Seydoux à la 3ème place. La Coupe des Dames est remportée par Catherine et Emilie Oswald (26ème) sur Porsche 356. Concernant les membres du Team, Alain Champilou et son co-pilote Pascal Laurent finissent à la 18ème place, Jean Berger et son fidèle navigateur Antoine Lesein sont 28ème avec leur célèbre Lancia Zagato, Didier BUHOT et Jean-Marie Biadatti à bord de leur Shelby arrivent 32ème, juste devant Gérard Agnesina et son fils Riccardo. Puis nous retrouvons un peu plus loin Karine Maréchal et Philippe Dudel à la 59ème place (?) qui avait abandonné le samedi après-midi avant le CH de Villers en Prayères. Au final, les participants en ressortent contents même s’ils s’accordent tous pour dire que le niveau de ce rallye s’est durci, tant sur le roadbook qui prend tout doucement des allures de navigation pure que par le barème des pénalités. Le parcours n’en reste pas moins un régal avec des petites routes juste comme il faut pour se faire plaisir et l’équipe organisatrice toujours aussi accueillante et sympathique ce qui permet à ce rallye de demeurer très agréable pour les adeptes de régularité et, surtout, de navigation. Pour les manifestations à venir, le président rappelle qu’au mois de Janvier, la Transnight aura lieu les 13 et 14, et la Der des ders se déroulera le même week end à Serre Chevalier où nous pourrons voir concourir Didier Buhot et François Guillemin. A la fin de ce mois de Janvier, Damien Ancelin copiloté par Didier Buhot et Philippe Dudel qui accompagnera Hervé Migeo s’élanceront pour le Rallye Monte-Carlo Historique (28 Janvier au 4 février 2012). Puis en février auront lieu le Rétromobile du 1er au 5 février, le Rallye Neige et Glace, les 7-8 et 9 février où sont inscrits Jean-Guy Monmarthe, Nicolas Guizet et Frédéric Madziereck et le rallye des Boucles de Spa où de nombreux membres du JMW Racing se sont engagés : Lionel Lassaux, Eric Guitton avec Riccardo Agnesina, Renato de Silvestri, Alain Champilou avec Pascal Laurent, Jean-François Tabala et Frédéric Madziereck. Et enfin le Rallye des routes du Nord, les 24, 25 et 26 février auquel participera Jean Berger. Enfin au mois de mars se dérouleront le Salon des belles champenoises, les 10 et 11 mars, mais nous aurons le temps d’en reparler. Une rentrée qui s’annonce donc forte en résultats et en émotions. Mais d’ici là, nous vous souhaitons à tous de bonnes fêtes de fin d’années !