Menu

France Tour Classic 2006

Près de 130 véhicules se sont donnés rendez-vous le 10 septembre, sur l’esplanade du Château de Versailles pour satisfaire aux formalités de départ de ce 4ème France Tour Classic.

Membre du team, Frédéric Magdziarek et Philippe Lhomme, sur Porsche 911, et les amis du team, Christophe Terriou et Olivier Vayrou sur Porsche 914, et enfin Jean Louis Royer et Philippe Bernard, ces derniers sur Porsche 914/6.

Chaque étape est basée sur le principe d’un circuit et une épreuve de régularité sur route par jour. La première étape comprend le circuit Beltoise à Trappes où quelques Rémois étaient présents...puis une épreuve peu avant le Mans, terme de la première journée. Mardi matin, tout le monde s’en donne à cœur joie sur le Bugatti suivi du repas de midi dans le cadre du musée automobile. En fin d’après midi, étape de régularité aux alentours de Guerande et fin d’étape à la Baule. Il fait beau....Ce sera le dernier jour ensoleillé de la semaine.

Mercredi matin direction le circuit de Fay de Bretagne sous la pluie....Festival de glisse...puis régularité en Vienne. Arrivée à Poitiers où la météo est d’une constance....terrible... Jeudi matin, tout le monde tourne sur le circuit de Val de Vienne se restaure à midi sur place puis épreuve de régularité sur route en Auvergne. Arrivée au Mont d’ Or. Le vendredi, toujours sous la pluie, les équipages font en régularité la course de côte locale...La vue est totalement bouchée...Pour une fois, le repas de midi est constitué d’une agréable panier repas. Ensuite, direction Albi pour tourner sur le rapide circuit et puis Toulouse terme de cette étape. Samedi dernière étape de Toulouse à Biarritz via le circuit de Pau Arnos après avoir fait une régularisation routière en Armagnac.... Samedi soir au Novotel d’Anglet, soirée de gala et remise des prix....

Beau tir groupé...

  • 5ème : Jean Louis Royer et Philippe Bernard ,
  • 6ème : Frédéric Magdziarek et Philippe Lhomme
  • 7ème : Christophe Terriou et Olivier Vayrou


Frédéric Magdziarek et Philippe Lhomme

Jean-Louis Royer et Philippe Bernard