Menu

De retour du XII° Rallye Monte-Carlo Historique

Après le forfait de Jean-Guy Monmarthe et Christophe Durand, 5 de nos équipages étaient à pied d’oeuvre vendredi matin pour les vérifications techniques et administratives au parc des expositions de Reims. L’occasion de rencontrer nos amis notamment autour du buffet organisé conjointement avec le Rally Classic Team de Marie et Damien Ancellin.

Le parcours de concentration était cette année d’une longueur inhabituelle puisque nous devions rejoindre Monaco après plus de 1 100 kilomètres parcourus en 24 heures. Les secteurs étant relativement larges en temps, chacun a pu gérer sa fatigue mais on a beau faire, c’est fatiguant. La soupe de Langres a été la bienvenue d’autant qu’il faisait vraiment très froid. Pas de souci mécanique au cours de ce parcours avec des routes un peu glissantes au petit matin. Didier Buhot et Jean-Marie Biadatti ont juste eu la frayeur de voir un concurrent sortir de la route juste devant eux. Mais plus de peur que de mal au final pour cet équipage. La concentration se terminait cette année par une première ZR au départ de la Bollène parcourue dans le brouillard. Chacun a pu ensuite profiter du fabuleux buffet préparé par l’organisateur avant d’aller profiter d’un repos bien mérité.

Dimanche matin, c’est l’étape de classement avec la remontée vers Valence. Les deux premières spéciales seront disputées dans de bonnes conditions de route, sans neige. Nous perdrons malheureusement un équipage : Frédéric Magdziarek et Philippe Lhomme sur leur Ford Cortina Lotus suite à un bris d’arbre de roue. C’est vraiment rageant. Les équipages trouveront ensuite un peu de neige dans la descente du col de Pomerol et bien sur dans la célèbre route forestière du col de l’Echarasson où certains s’en donneront à coeur joie ! Hervé Migeo et Olivier Pontiès sont à une belle 18ème place au général, Jean-François Pachet et Marc Braisson 81ème, Didier Buhot et Jean-Marie Biadatti 108ème toujours à se débattre avec des calculs pour essayer de corriger l’étalonnage du trip, Jacky Molet et José Cothenet, 214ème.

JPEG - 104.7 ko

Lundi, c’est exceptionnellement l’Ardèche. La météo n’est pas très engageante avec une pluie persistante et des températures douces ne laissant rien augurer de bon. Le col de la Fayolle se dispute intégralement sous la pluie. A l’arrivée devant la Remise à Antraigues, la tarte au pomme et l’eau de Vals ne nous ferons pas passer la déception d’apprendre que le Burzet est annulé, la faute à ... trop de neige ! Un comble, ou il n’y en a pas assez, où il y en a de trop ! Direction St Agrève, toujours sous la pluie, ou Didier et Jean-Marie saucissonneront dans la voiture, ah ! le charcutier de St Agrève, c’est quelque chose ! Direction St Bonnet où la spéciale tiendra plus de l’épreuve de canoë-kayak de que l’automobile ! Retour à Valence en passant par le CH d’Alboussière, un CH au top organisé par toute la population avec fanfare, café, gateau et grands sourires ! Bravo ! Hervé et Olivier sont 12ème, Jean-François et Marc 59ème, Didier et Jean-Marie 111ème, Jacky et José 189ème.

JPEG - 75.4 ko

Mardi, c’est le retour vers Monaco. En passant par la mythique spéciale de St Nazaire le Désert. Les conditions de route étant toujours sans neige, tout le monde est bon. Par exemple, Didier prend 18 points en 3 cellules sur cette spéciale, soit 6/10ème de seconde en moyenne ce qui le met en 41ème position dans cette spéciale... ça donne une idée du niveau. Sans reconnaissance et sans neige, difficile de se faire une place dans les 30 ou 50 premiers. Un passage par le Col du Perty permettra de profiter une dernière fois de la neige, ou plutôt d’une soupe un peu piegeuse. Hervé et Olivier sont 19ème, Jean-François et Marc 47ème, Didier et Jean-Marie 86ème, Jacky et José 155ème.

Mardi, à partir de 20 heures, c’est parti pour la nuit du Turini. Nous devrons parcourir 2 fois le Turini et Lantosque - Lucéram. Deux spéciales où il faut des chevaux et des freins. La route est vraiment pourrie dans le col de l’Ablé, l’échappement de la MG s’en souviendra ! A noter le 31ème temps de Didier et Jean-Marie dans le premier passage dans le Turini et le 38ème de Hervé et Olivier dans la 2ème de Lantosque - Lucéram. Le timing est très serré et il ne sera pas facile de rentrer à l’heure à Monaco.

Au final, un Monte-Carlo bizarre avec trop peu de neige, ou bien trop au mauvais moment. Des conditions de routes humides qui ont quand même été fatales à près de 80 équipages qui ont du abandonner. Le niveau est élevé, sans reconnaissances, il va être difficile de briguer la première page du classement !

Classement final de nos équipages :

  • 31ème : Hervé Migeo et Olivier Pontiès - Alfa-Roméo Berlina 2000
  • 62ème : Jean-François Pachet et Marc Braisson - Ford Escort RS 2000
  • 70ème : Didier Buhot et Jean-Marie Biadatti - MG B
  • 153ème : Jacky Molet et José Cothenet - NSU 1200 TT